Coalition Africaine pour la Redevabilité des Enterprises
Oeuvrant ensemble pour la protection des droits de l'homme

Dans un premier temps, l’Assemblée Générale de l’ACCA 2017 a été prévue de se dérouler à Nairobi, au Kenya, du 17 au 19 octobre de l’année en cours. Toutefois, étant donné le clash de dates avec les réélections au Kenya, un communiqué de l’ACCA a été publié le 12 septembre pour informer la communauté de l’ACCA de la décision unanime de reporter l’AG et ses évènements en marge depuis Nairobi à Pretoria, du 14 au 16 novembre 2017. Pour accéder à la vidéo de promotion, veuillez cliquer ici.

L’AG de l’ACCA 2017 a été organisée en collaboration avec le Contrôle démocratique des forces armées (DCAF). Les objectifs de cette AG ont été ce qui suit : présenter et adopter les rapports de l’ACCA axés sur l’accès aux voies de recours et le CLIP ; organiser une séance de renforcement des capacités sur l’usage de la vidéo pour la promotion du CLIP dans les projets extractifs ; organiser des séances de consultation sur les volets de travail de l’ACCA, à savoir : l’accès aux voies de recours et le CLIP ; nommer les membres du CP ; et tisser davantage les liens entre les membres de l’ACCA. Les participants ont exprimé leur satisfaction avec les résultats tirés de l’AG, et ont indiqué que cette dernière a été à la hauteur de leurs attentes. L’AG de l’ACCA est le carrefour sur le continent africain pour les OSC africaines qui partagent l’objectif de l’ACCA : appuyer les communautés et les individus africains dont les droits sont touchés de façon défavorable jour après jour par les activités des entreprises, qu’elles soient multinationales ou nationales, y compris dans le contexte des droits de l’homme et les entreprises.

L’AG de l’ACCA a réuni des membres des communautés touchées de façon défavorable en provenance du Zimbabwe, du Kenya, d’Afrique du Sud et de Tanzanie, et leur a fourni une plateforme sur laquelle ceux-ci ont pu participer de manière active aux séances de consultation portant sur l’accès aux voies de recours et le CLIP, et de faire du réseautage avec les différents représentants de la société civile. Mr Dante Pesce, membre du Groupe de travail des Nations Unies sur les entreprises et les droits de l’homme, a prononcé le discours liminaire durant cette AG, et a engagé avec des membres de l’ACCA sur des questions importantes liées à la redevabilité des entreprises auxquelles le continent africain fait face. Vous pouvez accéder à l’exposé de Mr Dante Pesce en cliquant ici.

Le rapport de l’AG sera publié en 2018. Pour de plus amples informations allant dans ce sens, veuillez consulter les réseaux sociaux de l’ACCA.

Damian Oakes

Dernières Nouvelles

  • 1
  • 2